Mon court métrage Hélène.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mon court métrage Hélène.

Message par Rhodan le Lun 6 Juil 2015 - 18:33

Salut à tous !

Je sais pas si je vous en ai déjà parler mais j'ai écris un court métrage et j'aimerais savoir ce que vous en pensez. Evidemment soyez objectifs et n'hésitez pas à critiquer !!

Hélène.


Trame : Jeff reçoit un texto pour aller en soirée. Habillé mode beau gosse, il va à la soirée. Il connaît peu de monde, un ou deux potes en commun.  
Il se dirige au « bar », boit quelques verres, puis va rejoindre ses potes qui parlent avec Hélène., Jeff parle peu et est un peu en retrait. La musique, de fond, durant la scène est posée et calme.

Anecdote sur Jeff par ses potes (anecdote le valorisant) qui les font marrer. Ses potes se barrent pour faire un concours de shot ou aller danser.  La musique est plus rapide.  Jeff reste avec Hélène et font connaissance. Ils ont un bon feeling, Hélène montre à Jeff qu’il lui plaît et c’est réciproque pour Jeff.
Hélène entraîne Jeff pour aller danser, il accepte. Les yeux sont rivés sur eux, il est « l’homme de la soirée ».  La musique est rapide et entraînante.
Ils continuent de danser, la musique change et est, dorénavant, très rapide. On entend le cœur de Jeff accélérer de plus en plus vite jusqu’à qu’il n’y ait comme bruit qu’un bip sonore (similaire au bip montrant la fin de vie dans un hôpital).  Les personnes autour de lui ne bougent plus (figé), caméra avance de plus en plus sur le visage de Jeff où on peut clairement voir une difficulté respiratoire, sa douleur ainsi que l’incompréhension (si possible.)

Transition dans le « squat » de Jeff, peu de lumière et couleur froide, Jeff est sur un canapé, une seringue sur le bras. Il a les yeux vides et grands ouvert.  Passage sur une table où l’on voit un cendrier (rempli) une lettre de sa mère avec marqué dessus, la date « 26 mars 2013 ». A côté de la lettre se trouve un calendrier marqué « 17 mars 2015 ».  On voit en arrière-plan un dessin animé avec Mickey que l’on verra à certaines étapes . Plan sur son téléphone ouvert où tous les messages sont vieux de quelques mois (un message viendra du pote, de la fausse soirée,  avec un truc « Arrête tes conneries, on te voit plus. »). Plan final sur le corps de Jeff puis éloignement jusqu’à qu’il ne soit plus qu’une ombre, dû à la lumière, puis fin du film.

Livre rappelant sa mère, dialogue sur l’abandon. Livre dépasse du sac à main d’Hélène.

Lumière  lors de la soirée : Brillante, Privilégier couleur chaude si possible. (Couleur chaude aussi pour le « décor »)  
La fille s’appelle Hélène (Hélène, jargon pour dire héroïne) Helene est plein de charme, curieuse, plutôt joyeuse et un peu coquine.

Dessin animé : https://www.youtube.com/watch?v=17BeQrjmaA4

Musique de fin : Lollipop-The Chordettes





Dialogue :

Sms de départ : «  mec, y’a une soirée chez Jules, ramène toi !! »

Début de soirée : Salutations et banalités habituelles.
Ses deux potes
1 « Jeff ! Ca fait trop longtemps qu’on ne s’est pas vu. On aurait dit que t’étais mort (rires) Jeff aura un petit rire, assez mal à l’aise.
Jeff  -Ouais je sais, j’avais besoin d’un peu de temps pour moi. Enfin, le principal c’est que maintenant je suis là, non ?
2 -C’est clair, allez viens. On va fêter le départ de ta tanière autour d’un verre. J’te sers quoi ?
Jeff -Un whisky coca, à l’ancienne.
1 -Tiens, attends faut que je te présente une fille, elle va grave te plaire.
2- En plus, elle fait du yoga ». Clin d’œil et coup de coude, assez lourd.


1 « Jeff voici Hélène, Hélène voici Jeff.
Hélène -Bonsoir *bise* Ils ont passé la soirée à parler de toi, littéralement toute la soirée.
Jeff –Ah ? J’espère qu’ils n’ont pas sortis les dossiers.
Hélène- Tu t’en es bien sorti. Sourire en coin et clin d’œil. Mais pourquoi, il y’a des dossiers ?
Jeff boit son verre, ses amis le regardent en se marrant.
2- Il y’en a beaucoup trop à raconter, on passerait la soirée. Vu le paquet qu’il y’a, on pourrait croire qu’ils les cherchent, que c’est sa drogue quoi.
Jeff a un bref regard dans le vide avant de reprendre
Jeff- Oh arrête, il y’en a pas tant que ça. Et puis ça intéresserait personne.
1- Je suis sûr que l’histoire du vestiaire l’intéresserait.
Hélène – T’en as trop dit pour ne pas dévoiler la suite.
Jeff- Vas-y bourreau, achève ta sentence.
Hélène, tout au long de l’histoire, regardera Jeff.
1- C’était l’été, jour de canicule. On était dans l’appart de Jeff en train de mater un film, c’était… Merde c’était quoi le nom du film ?
2- La Chute du Faucon Noir.
1- Ah ouais, il est énorme ce film, c’est Jeff qui a voulu qu’on le voit, il a de bons goûts en général donc on l’a écouté. Enfin bref, je  suis pas là pour parler de ce film… J’en étais où ? (Ils sont déjà bien éméchés)
2- T’en étais à la canicule. Il faisait hyper chaud et vu qu’on matait un film qui se passait en Afrique, ça n’aidait pas.  Du coup, direction la piscine, faudra regarder le reste du film au fait. Donc, on prend le métro et on y arrive, on se change et cet homme qui se trouve devant toi a eu la merveilleuse idée de laisser ouvert son vestiaire.

Jeff passe sa main à la figure.

Hélène- Mais ça veut dire que.. ?

1- Exactement, au retour il a remarqué que son vestiaire était vide, tout avait été pris.

2- Heureusement qu’il t’avais passé les clés. A croire qu’il avait prévu le coup. Faut dire qu’on avait pas mal fumé  et qu’on avait pas trop trop les idées claires.


1- C’est clair ! Tu t’imagines *regarde Jeff* si le maître-nageur t’avais pas prêté un short ? Enfin fallait voir le short, on aurait dit celui de Mickey, mais si tu sais le short rouge qu’il portait dans les premiers dessins animés, avec les boutons dorés dessus.

2- Le problème c’était que c’était un short pour enfant de bas-âge du coup.. ben j’te fais pas un dessin.


Jeff- *soupire* On aurait pu m’arrêter pour exhibitionnisme.

Ils rient puis un silence s’installe petit à petit. De longs regards entre Jeff et Hélène s’installent eux aussi, petits à petits. Les deux potes le remarquent et donc s’en vont.

1- Mec, tu sais à quoi je pense ?
2- Concours de shot ?
1- Concours de shot. Essaye de pas finir comme la dernière fois.
2- Je promets rien.




Les deux amis se lèvent laissant les deux seuls à seuls. Hélène se rapproche de Jeff en s’installant sur le canapé où il se trouve. Elle pose son sac à sa droite.

Hélène – J’aurais quand même bien aimé voir ça
Jeff-  Oh tu sais, je peux toujours en retrouver un. Par contre ça sera un show privé. *sourire en coin*
Hélène- Serait-ce une invitation pour aller chez toi ?
Jeff hausse les épaules, le sourire aux lèvres. Il fouille dans sa poche et en sort un paquet qu’il tend à Hélène, elle prend une cigarette. Il en prend une à son tour et remet le paquet dans sa poche.
Jeff- T’as un feu ?
Hélène sors de son sac un feu et allume la clope de Jeff. Evidemment ce geste n’est pas anodin, c’est une « allumeuse ». Elle allume la sienne après avoir allumé sa clope.
Jeff voit un livre qui dépasse du sac d’Hélène, il se penche vers elle et le prends.

Jeff- Non, tu lis la Chimère de mes nuits ?

Hélène- Oui, pourquoi ?

Jeff- C’est bête mais c’est le livre que ma mère lisait, ça me fait ressurgir tout un tas de souvenirs.

Hélène- Hum.. Tu dis ça comme si tu ne voyais plus ta mère, je me trompe ?

Jeff- Ca serait mentir de dire que non… Tu l’as aimé le livre ?

Hélène pose sa main sur sa cuisse.

Hélène – Vous êtes en froid ?

Jeff- Non pas réellement enfin, si mais..

Hélène-  Jeff, regarde-moi, tu peux te confier, tu sais.

Jeff- C’est juste que... on a eu quelques « conflits ». Ma mère trouvais que j’avais une passion trop… disons toxique et ça n’est pas réellement passé.

Hélène- Je vois, mais tu ne la vois plus du tout ?

Jeff- *léger rire* Depuis que j’ai eu mon propre appartement on ne s’est plus adressé la parole. Elle m’a bien envoyée des cartes mais je n’ai jamais eu soit l’envie soit le courage de les ouvrir. Ça va bientôt faire deux ans qu’on ne s’est pas dit un mot, même nos disputes me manquent. *soupir*

Hélène passe ses deux mains sur son épaule et le regarde dans le blanc des yeux.
Hélène- Je suis désolé de l’apprendre. Tu sais des fois, les gens se quittent pour mieux voler de leurs propres ailes, c’est le cours de la vie. Mais en faisant ces choix, même s’ils sont durs à faire, on peut s’envoyer en l’air. Imagine une vie à rester perché sans jamais redescendre, découvrir le monde d’un nouvel œil et d’un œil plus vivant et plus heureux que sur la terre ferme.

Jeff- Tu marques de bons points mais ça reste dangereux, non ? Icare s’est bien brûler ses propres ailes en voulant voler trop haut.

Hélène- Il a eu une belle mort, non ?

Jeff semble assez perplexe par ce qu’elle vient de dire. Il part à la salle de bain, se passer de l’eau sur le visage. Il distingue l’espace d’une seconde son vrai lui, dans son squat. Il cligne des yeux et ressent un léger malaise, qui disparaît aussitôt. Il quitte la salle de bains et retrouve Hélène qui l’invite à danser. Ils se mettent à danser.

Fin des dialogues !

Rhodan

Race : Worgen
Classe : Guerrier.

Messages : 101

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon court métrage Hélène.

Message par Mhaab/Coligny le Mar 7 Juil 2015 - 9:11

Rhodan, si tu veux mon avis, il faut me donner quelques explications sur ce que tu veux montrer exactement :s Parce que présentement, je ne comprend pas l'enchaînement de la narration !
C'est la fille qui pousse Jeff à changer sa vision du monde en l'encourageant à se droguer ? Je trouve que la fille fait un peu "artificielle" cela dit, mais c'est peut-être ton intention de base Smile

Je crois comprendre que tu veux installer une ambiance classique au départ, pour la faire basculer dans l'angoissant ensuite. Mais je ne comprend pas si il rêve de cet épisode en boîte avec la fille, ou si c'est la réalité, si c'est un événement passé ou futur Surprised

( Mais bon, il est 9h du matin et je n'ai pas dormi de la nuit alors...je n'ai pas les yeux en face des trous é_é )

_________________

" L'Art est le plus beau des mensonges." ( Claude Debussy )
avatar
Mhaab/Coligny

Race : Humaine
Classe : Sorcière des bois

Messages : 107

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon court métrage Hélène.

Message par Rhodan le Mar 7 Juil 2015 - 11:48

Alors, ce que j'ai envoyé est un peu brouillon donc ça doit être un peu dur à comprendre Smile

La partie soirée est un trip de Jeff qu'il fait lors de son overdose, Hélène est la représentation de l'héroine (Hélène veut dire héroine en jargon).

Et merci d'avoir pris le temps de le lire et de mettre une réponse Smile

Rhodan

Race : Worgen
Classe : Guerrier.

Messages : 101

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon court métrage Hélène.

Message par Sihnn le Mar 7 Juil 2015 - 12:32

Perso, il me semblait bien avoir saisi l'idée du trip. Je n'avais juste pas réalisé qu'Hélène était la représentation de l'héroïne mais ça s'explique dans les détails que tu écris ensuite.

Comme ça, sur papier, ça parait une bonne idée. J'imagine qu'en image, ça rendra encore mieux. C'est dans quel but que tu as écrit ce scénar de court-métrage?

Après, les phrases du dialogue sont à revoir, pour certaines, d'un point de vue "usage du français" mais bon, tu me connais Razz
avatar
Sihnn

Race : Humaine
Classe : Voleuse

Messages : 80

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon court métrage Hélène.

Message par Rhodan le Mar 7 Juil 2015 - 13:59

Ben ça se verra dans sa façon de jouer, enfin normalement.
Et je le fait d'une manière un peu subtil pour mettre une claque au public quand ils verront le plan dans le squat. Comme par exemple le coup de l'anecdote du vestiaire se passant dans une piscine, dans le squat il était en train de regarder un dessin animé avec mickey et ses amis dans une piscine.

Sinon j'ai écrit ce scénar sans réel but, juste pour le plaisir d'écrire et de réaliser un film.
Pour les dialogues j'avais pas vu que certaines phrases étaient maladroites, faudra que je me corrige. Very Happy

Rhodan

Race : Worgen
Classe : Guerrier.

Messages : 101

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon court métrage Hélène.

Message par Azillys Le Blanc le Jeu 9 Juil 2015 - 14:29

Bah après les gens parlent rarement un français vraiment correct. A ta place au contraire j'accentuerais encore d'avantage le côté argo.
Sinon j'avais aussi compris l'aspect "trip" mais pas le côté "Hélène". C'est subtil, j'aime ^^

Azillys Le Blanc

Race : Draenei
Classe : Chaman

Messages : 98

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mon court métrage Hélène.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum